Zénith

Mon deuxième ordinateur a été un Zénith Z-181, un petit portable dont j'ai retrouvé la référence exacte après avoir fouillé dans mes archives à la cave. Il m'a laissé un souvenir esthétique très fort. Il ressemblait beaucoup aux portables actuels, mais j'appréciais sa petite taille par rapport au "transportable" qu'était l'Osborne. Il faut dire que la notice disait "less than 12 pounds". Mais ce qui m'avait fait flasher, c'était son superbe écran bleu luminescent.
"En ce temps-là", vers 1985, on en était encore aux écrans monochrome. Le plus souvent, ils était noirs avec les signes apparaissant en vert (il y avait très peu d'écrans graphiques), ou alors en gris avec les signes en gris foncé. Le Zénith, chaque fois que je l'ouvrais, attirait automatiquement tous les regards, car son écran bleu translucide illuminait la salle...

Le Z-181 que j'avais avait deux lecteurs de disquettes 3 1/2 de 720 Kb chacun, ce qui était un énorme saut quantitatif pour moi dont l'Osborne n'avait que des 5 1/4 à 180 Kb.

Cet ordinateur m'avait été présenté par Jean-Noël Gex, qui m'avait déjà initié à l'Osborne. Il était à l'époque en stage doctorant en Caroline du Nord (ou du Sud, je ne me souviens plus) et il avait l'intention d'acheter un Zénith. Je lui ai demandé de m'en acheter un également, et c'est comme cela que j'ai abandonné l'Osborne. Il faut dire que l'Osborne était dans un cul-de-sac à l'époque, car son créateur (M. Osborne) avait tellement vanté son modèle à venir que plus personne n'achetait sa machine actuelle. Quel grand dommage !
Le Zénith avait un boîtier blanc et, donc, un écran bleu. Il disposait de deux lecteurs de disquettes 3,5 pouces de 720 Kb. Pour l'époque, c'était une belle machine. Je ne suis pas absolument certain du système d'exploitation, mais je crois bien que c'était encore CP/M, ou alors les premières version du DOS. En ce qui me concerne, j'ai résisté longtemps à Big Blue et j'étais alors fanatique de DR-DOS, et il ne fallait pas me parler de MS-DOS.

J'ai gardé cette machine deux ou trois ans, avant de la laisser de côté. Et elle a retrouvé une nouvelle jeunesse en 1990 ou 1991, lorsque j'ai été en contact avec de jeunes Polonais à l'occasion d'un déplacement avec le Vevey-Natation. Nous avions des étudiants traducteurs (en allemand) que nous avons invités à venir quelques jours à Vevey. Ils sont venus et se sont comportés un peu grossièrement, considérant un peu qu'ils venaient "récupérer" le bien-être dont l'Occident les avait privés en les laissant sous le joug soviétique.
Il n'empêche qu'ils étaient plein de volonté de s'en sortir et, lorsqu'ils sont rentrés, je leur ai d'une part vendu ma Golf (4'000 DM, ce qui était une affaire pour eux à l'époque), et d'autre part donné mon Zenith. Je sais que Gregorz l'a utilisé plusieurs années. Il avait l'ambition de fonder sa propre banque privée, mais est finalement devenu responsable de la promotion touristique de la région où il habitait.

J'ai conservé juste la notice de cette machine et rien d'autre, puisque je pense avoir donné toute ma documentation à Gregorz en même temps que l'ordinateur. Mais j'ai fait quelques recherches sur internet, et je pense que j'ai trouvé la trace de mon ordinateur de l'époque. La série Z-180 et suivants est apparue entre 1985 et 1986; comme je l'avais obtenu aux Etats-Unis, je pense que c'était en 1985 déjà.

Powered by quicksite v 3.9.9j  © 2002-2019 All rights reserved
Logo

Accueil Famille

No Keywords