Mes imprimantes

En fouillant dans mes archives, je reconstitue petit à petit l'histoire de mes machines, y compris les imprimantes. J'ai commence, avec l'Osborne, par une imprimante à 8 aiguilles, qui étaient plus ou moins le standard en 1983. Il s'agissait d'une Epson MX-80, rien de révolutionnaire mais qui m'a bien appris l'utilisation de base. Elle était de plus facilement programmable, un fois qu'on avait compris le système des codes à inclure dans les données.

L'imprimante suivante a été une vraie rolls, même pour l'époque. Il s'agissait d'une NEC P7, une 24 aiguilles bi-directionnelle capable de faire de la très haute densité. Je l'ai utilisé pour des travaux très spéciaux, et même comme scanner grâce à un petit bricolage à monter sur la tête de lecture.

L'étape suivante a été le passage au laser, avec une machine qui venait casser les prix et qui, surtout, travaillait avec des leds, ce qui était moins cher que les autres systèmes. Il s'agissait d'une OKI, mais il faut que je fouille dans mes affaire pour essayer de retrouver la référence. Je l'ai d'abord fait acheter par le PSV pour le Secrétariat, puis j'en ai acheté une pour moi.

Par la suite, je suis resté dans la filière laser. J'ai passé au laser couleur en 2004, au moment où j'ai pu acheter une machine à moins de 2'000 francs (qui était une limite que je m'étais fixée). Il s'agit d'une Epson AcuLaser C1900. Comme nous avons un réseau familial (en utilisant le réseau électrique) avec 5 ordinateurs branchés, il nous fallait une imprimante puissante et polyvalente.

Depuis 2008, j'ai une Brother Color Laser, dont je suis très content.

Powered by quicksite v 3.9.9j  © 2002-2019 All rights reserved
Logo

Accueil Famille

No Keywords