Musique

Je suis né dans une famille où l'on aimait et pratiquait la musique. Mon père jouait du saxophone dans une harmonie municipale, l'Abeille, à Lucens. Je n'ai malheureusement que très peu de souvenirs de cette pratique musicale, car je pense qu'il ne répétait pas à la maison. Je ne me souviens pas de l'avoir entendu jouer ailleurs qu'en défilant.
Mais ce dont je me souviens, c'est qu'il avait une oreille extraordinaire. Il disait d'ailleurs que mon grand-père Adrien, son père, avait l'oreille absolue. Lui avait une oreille relative d'une très grande précision, et j'ai hérité ce don de lui. Il utilisait cette compétence pour arrondir nos fins de mois. Tous les soirs, lorsque nous habitions la villa à Lucens, il passait plusieurs heures à accorder des peignes de boîtes à musique. C'était de petits peignes métalliques comportant 5 ou 6 languettes l'une à côté de l'autre. On lui disait de donner à chacune des languettes une note précise, et il faisait l'accordage en limant chaque languette jusqu'à ce qu'elle donne la note demandée. C'était un travail très long et précis, et j'étais fasciné par ce que mon père arrivait à faire. Mais cela ne me paraissait pas difficile car j'avais la même oreille que lui. Mais cette oreille précise me joue des tours depuis lors, car je sursaute toujours lorsque j'entends une fausse note.

Du côté de ma mère, on ne pratiquait pas d'instrument de musique, car sa famille était très pauvre. Par contre, je me souviens que ma maman chantait assez volontiers, en tout cas lorsqu'elle n'avait pas mal à la tête. Et, lors des réunions de famille où les Sonnard (son côté) étaient représentés, il n'était pas rare que toutes les soeurs se mettent à chanter. En particulier ma tante Germaine était une très bonne chanteuse, capable même de jodler de manière impressionnante.

En ce qui me concerne, je n'ai commencé à faire de la musique qu'à partir du moment où je suis arrivé à Lausanne, en 1957. Mes parents ont considéré que, comme ils entendaient "investir" sur moi pour une progression sociale, il convenait que je me familiarise avec une pratique musicale. J'ai donc été inscrit aux cours de Mme Gottraux (je ne me souviens pas de son prénom), qui enseignant à l'av. de France. C'était assez loin de chez moi, surtout lorsque je finissais mes cours en début de soirée. A propos de cette Mme Gottraux, j'ai vécu une expérience assez extraordinaire en novembre 2009, que vous pouvez lire en cliquant ici. (texte à venir).

Powered by quicksite v 3.9.9j  © 2002-2019 All rights reserved
Logo

Accueil Famille

No Keywords