Municipalité

Je vais mettre dans cette rubrique des petites notices, le plus souvent amusantes, sur la vie politique veveysanne, sous l'angle du Municipal-Syndic en relation avec le monde politique local et la population de la région.

5 juin2 2015 - Votez OUI au projet de quartier de l'av. de Savoie 
La population veveysanne est appelée à se prononcer sur un projet largement adopté par le Conseil. Il s'agit du plan de quartier concernant un triangle de 1'600 m2 en Bergère, coincé entre le carrefour, l'av. Nestlé et l'av. Gén.-Guisan. Ce terrain avait été acheté dans les années 1960 pour permettre un aménagement routier pharaonique, qui avait finalement été refusé par la population. Depuis cette date, les quatre petits immeubles étaient dans l'attente de leur sort, la parcelle n'ayant pas de droits à bâtir.
En 2004, la Municipalité a fait un appel d'offre pour la vente de cette parcelle, et un promettant-acquéreur a été trouvé. Depuis 2005, ces parcelles figurent au plan des investissements comme un désinvestissement prévu de 4 millions, ce qui n'a jamais suscité quelque débat que ce soit au Conseil communal.
Le futur propriétaire a été d'accord, à la demande de la Municipalité, d'organiser un concours d'architectes, qui a été un grand succès international. Le Municipal en charge de l'Urbanisme, Jérôme Christen, a piloté ce concours et était le Président du jury qui a couronné, en 2009, un projet présentant un bel immeuble administratif. Le même Municipal a ensuite lancé l'élaboration d'un plan de quartier (PQ) permettant la mise en oeuvre de ce projet.
Lorsque j'ai pris la charge de l'Urbanisme en 2012, après des élections où Jérôme Christen n'a pas été réélu, le PQ était en voie de finalisation auprès du canton. Il a pu être mis à l'enquête en 2013 et n'a suscité qu'une opposition de l'ATE, à qui des arguments pertinents ont pu être apportés. Mais aucun opposant n'est apparu dans la classe politique ni parmi les voisins. Ce n'est qu'au moment où le Conseil était en train d'étudier l'objet qu'une pétitio a été lancée.
Au Conseil, le parti de Jérôme Christen s'est largement abstenu. Et la surprise est apparue ensuite, au moment où la campagne débutait, que ledit Jérôme Christen s'exprimait... à la tête des opposants.
Comme, en même temps, il est candidat pour une élection partielle à la Municipalité, on a peine à comprendre s'il veut y aller pour faire échouer le projet qu'il avait lancé en 2009 ou s'il veut soutenir le projet municipal qu'il combat en tant que candidat !
Dans les deux cas, cela montre une belle constance dans l'incohérence...

Pour le moment, votez OUI au plan de quartier voulu par le Conseil communal à 56 contre 21.

8 décembre 2011
La Ville a bouclé ses comptes 2010 sur un déficit de 1,7 millions et la Municipalité présente un budget 2012 déficitaire de 4,9 millions. Alors qu'à fin 2009, au moment où le budget 2010 prévoyait une marge d'autofinancement négative, la droite demandait une baisse de 2 points d'impôts, elle s'insurge maintenant de ce déficit budgétaire.
Consciente d'être très minoritaire au Conseil, elle décide de tenter un coup en empêchant l'adoption du budget par son absence. Elle obtient un vote d'entrée en matière, et celle-ci est acceptée par 51 voix, ce qui devrait déjà déstabiliser les stratèges PLR. En effet, mis au courant de leurs intentions, j'avais averti tous les socialistes que leur présence était indispensable et nous étions 27 (1 excusé). Le reste de la gauche avait aussi battu le rappel. Pour Alternatives, ils étaient 6 (1 excusé), les Verts 10 et Vevey Libre 12 (1 démission pas encore remplacée). Au total, nous étions donc en principe 56, et j'avais fait le pointage en début de séance pour être sûr que nous dépassions le quorum.
Lorsque la Commission des finances est venue s'installer devant le bureau du Président, Patrick Bertschy (c'est visible sur la vidéo) est venu sans aucun document et a fait un commentaire aux journalistes en disant que la séance allait s'interrompre immédiatement. Il était donc persuadé que la gauche n'aurait pas le quorum. C'est pourquoi, après l'acceptation de l'entrée en matière, le PLR, l'UDC et le PDC ont joué les bons petits soldats et sont sortis de la salle. Après quoi, le Président a fait contrôler la salle et a constaté que nous étions... 55 ! Nous avons donc pu procéder à l'étude du budget, en nous efforçant de ne pas abuser de la situation.
Au final, le Conseil a adopté le budget proposé par la Municipalité avec quelques amendements proposés par la CoFin (mais pas tous), ce qui s'est traduit par une diminution du déficit d'environ Fr. 146'000.-. Mais si la droite était restée dans la salle, elle aurait fait passer les amendements que Vevey Libre avait l'intention de proposer, et qui se seraient traduits par une économie d'un demi-million ! Cela montre bien le ridicule de cette manoeuvre, qui illustre les grandes compétences stratégiques de la droite veveysanne.
Pour un média, j'ai énoncé quelques considérations sur cette affaire, que vous pouvez consulter sous forme pdf. Quant au reportage sur cette soirée, il se trouve sous la rubrique Evénements de Vevey.ch.

11 février 2007
Lors du Conseil communal du 1er février, Vevey Libre avait déposé une proposition de décision visant à supprimer le crédit de 2001 de 880'000 francs que la Municipalité est en train d'utiliser pour préparer l'étude du parking souterrain et d'aménagement de la Place du Marché. Apparemment, la vision de la Municipalité que j'ai défendue dans cette affaire a paru convaincante, puisque le Conseil a repoussé cette proposition à une très large majorité. J'ai fait une longue intervention en début de débat sur cet objet, qui a peut-être été déterminante.
En tout cas, au moment de préparer l'enregistrement du Conseil à la maison avant de partir pour la séance, j'avais enregistré mon horoscope du jour, qui était assez prometteur pour mes projets...

A posteriori, les horoscopes sont toujours prémonitoires...

16 décembre 2006
Comme première notice je vais faire une fleur à Baud-père, qui s'érige depuis quelques temps en chantre du politiquement correct dans les organes du Conseil communal (et accessoirement dans le Courrier des lecteurs de 24H). Il défend en particulier avec bec et ongles les prérogatives du Conseil contre ce qu'il perçoit comme une volonté hégémonique de la Municipalité.
Comme le texte est assez long, je l'ai mis en pdf, à ouvrir ici.
Les liens que j'avais activés dans le texte lorsqu'il était directement dans cette page ne sont plus actifs. Je les remets donc ici, ce qui va certainement faire plaisir à Vevey-Libre:
Programme de législature 2006-2011 de Vevey-Libre
Charte des candidats au Conseil et à la Municipalité de ce parti 
Communiqué de Vevey Libre du 17 février 2006

 

Powered by quicksite v 3.9.9j  © 2002-2019 All rights reserved
Logo

Accueil Famille

No Keywords