Municipalité

La première fois que j'ai commencé à m'intéresser à la Municipalité, cela a été en 1993. J'avais suivi et épaulé les campagnes socialistes de 1985 et 1989. En 1985, Pierre Aguet et Ernest Henchoz étaient les élus socialistes. En 1989, Ernest Henchoz ne se représentait pas et le PS alignait Gilbert Dutruy, alors Président de la section sauf erreur. Cette élection a été très néfaste pour le PS, avec la perte d'un siège, seul Pierre Aguet réussissant à entrer dans les 5 membres de la Municipalité. Il mena un baroud d'honneur en se présentant comme candidat à la syndicature contre Yves Christen, mais sans grand espoir.
Cette période de sous-représentation a permis la montée en puissance du PS comme force d'opposition, et a offert ainsi une tribune de choix à un bel orateur arrivé récemment de La Tour-de-Peilz, Pierre Chiffelle. Sa fougue tant au Conseil que dans les médias a mis sa personnalité en vedette, si bien qu'il est apparu comme un candidat incontournable pour la Municipalité.
Lors des élections de 1993, le PS a donc décidé de ne pas se contenter de combler le "déficit" de 1989, mais de présenter carrément trois candidats. Aux deux Pierre (Aguet et Chiffelle), j'ai été ajouté, puisque j'étais à l'époque Secrétaire cantonal du PSV. Et le résultat a été relativement satisfaisant puisque, au terme du 1er tour, les deux candidats socialistes Pierre Aguet et Pierre Chiffelle étaient élus, ainsi que le Syndic Yves Christen.
Au second tour, alors que la droite devait mettre tout son poids pour sauver sa majorité, j'ai donc pris le départ sans équipier, la population ayant un peu le sentiment que le PS avait déjà reçu son dû. Bien que présenté, selon le slogan que j'avais personnellement approuvé, comme "le chaînon manquant", je suis sorti assez largement derrière Nicole Keller (PDC) et Rinaldo Rota (Lib).
Lors des élections de 1997, ayant récemment changé de profession et très occupé par ma fonction de Secrétaire général de l'Idheap, j'ai refusé la sollicitation de me porter candidat. Le PS a alors représenté Pierre Aguet et Pierre Chiffelle, à qui il a adjoint sauf erreur Michel Duboux.

A mi-2000, Pierre Aguet a annoncé qu'il se retirait de manière anticipée de la Municipalité. J'ai été désigné par la section PS Vevey pour prendre sa succession, et je me suis lancé dans une campagne qu'on espérait tacite, mais qui m'a finalement opposé à celui qui incarnait à l'époque le Parti bleu, Patrick Maday. Au terme d'une campagne de bonne qualité, j'ai été élu à 65% environ et j'ai pris mes fonctions de Municipal en remplacement de Pierre Aguet le 1er janvier 2001. J'ai par la suite été réélu en automne 2001 pour la législature (prolongée à 4,5 ans en raison de la nouvelle Constitution) de janvier 2002 à juin 2006, puis j'ai accédé à la Syndicature en juillet 2006. En mars 20011, j'ai été réélu à cette fonction pour la législature juillet 2011-juin 2016.

Powered by quicksite v 3.9.9j  © 2002-2019 All rights reserved
Logo

Accueil Famille

No Keywords