El. compl. Vevey 07

En juin 2007, Pierre-Alain Dupont a reçu la réponse définitive à propos d'une postulation qu'il avait faite pour un nouveau poste de Chef de section au DSAS, au canton. Il s'agissait d'une fonction absolument dans la cible de compétence de Pierre-Alain, et il est à un âge où un tel défi doit être relevé.
Le Municipal Pierre-Alain Dupont a donc fait savoir qu'il était démissionnaire de ses fonctions à l'Exécutif veveysan pour fin septembre, et une procédure de remplacement a donc dû être lancée.
Malgré le fait que cette élection complémentaire intervient une année après les élections générales, le PS imaginait bien qu'elle ne serait pas tacite. Effectivement, la droite s'est unie derrière Patrick Kohli, candidat radical malheureux en 2006, mais il se pourrait bien que le parti n'ait pas attendu l'assentiment des autres partis pour annoncer son candidat.
En ce qui concerne la gauche, cette élection complémentaire est un peu brouillée par la proximité des élections fédérales. En effet, le POP fait flèche de tout bois dans le canton pour tenter de sauver ses deux sièges au Conseil national. Il a donc intérêt à se montrer le plus possible et partout. C'est ainsi qu'il a réussi à convaincre Jean-Jacques Tschumi de se porter candidat au National, et de profiter de la campagne municipale veveysanne pour se faire voir. C'est ce qui s'est produit, et nous avons donc trois listes déposées au moment du délai, le 13 août.
Au tirage au sort, la liste PS avec Lionel Girardin a le numéro 1, celle de Patrick Kohli le 2, et celle de Jean-Jacques Tschumi le 3.

Le PS présente donc Lionel Girardin, qui a été choisi par la section de préférence à Eric Gavin, mais à une voix près seulement. Il n'empêche que tout le monde s'accorde à dire que Lionel est un excellent candidat, dont les compétences et le sérieux ne sont mis en doute par personne, ni chez nous, ni dans les autres partis. Il est devenu en juin dernier, comme prévu par le tournus, Président du Conseil communal, ce qui lui donne une visibilité non négligeable et fait un peu enrager ses adversaires !
Le PS ne craint pas cette élection complémentaire, car il a le sentiment, tant au Conseil communal qu'à la Municipalité, d'avoir répondu pleinement aux attentes des électeurs. Nous avons donc choisi de mettre en évidence la qualité du travail réalisé avec la composition actuelle de la Municipalité, et la nécessité de la maintenir au moins jusqu'au terme de la présente législature.
C'est dans cet esprit que notre communication a été pensée. Nous avons en particulier choisi une affiche très inhabituelle, sur laquelle les trois Municipaux en charge apparaissent pour soutenir la campagne de Lionel. Cette image sort de l'ordinaire et je suis sûr que les gens la remarqueront et en comprendront le sens.

Notre affiche est donc bien construite, même si l'alignement des personnages à l'arrière-plan est un peu lourd et si les graphistes, un peu bousculés par les délais, ont négligé de fignoler certains détails (les ombres).

Quant à nos adversaires, ils ont fait dans le grandiose, avec une très belle photo montrant Patrick Kohli au premier plan et le bateau VEVEY de la CGN passant à l'arrière. Le slogan se veut rassembleur: "Choisir Patrick Kohli, c'est prendre le bon cap".
Moi, je veux bien le croire. Mais, en tout cas, si l'on se réfère à l'image, on peut se dire que c'est bien mal parti pour Patrick Kohli. En effet, l'auteur de la photo est parvenu à photographier le VEVEY un jour où il était totalement vide ! Le hiatus entre le slogan et l'image est savoureusement amusant.
En ce qui me concerne, je vous recommande de voter pour Lionel Girardin et de faire comme tous ceux qui ont entendu le slogan de Patrick Kohli: ne pas monter se laisser mener en bateau !

26 août 2007: Les affiches de la campagne pour la Municipalité sont peu nombreuses, et connaissent de plus des aléas provoqués par les intempéries. Pour le PS, cela fait que, comme lors des cantonales, certaines de nos affiches se décollent et sont emportées par le vent et la pluie. En fait, tous nos panneaux neufs se révèlent imperméables à la colle ! Seuls ceux qui ont été enduits de peinture gardent les affiches. On passe notre temps à recoller ou à punaiser, mais cela ne fait toujours pas beaucoup d'affiches socialistes en ville.
A tout prendre, ces désagréments sont moins porteurs de message que ce qui se passe avec l'affiche de Patrick Kohli. Lui qui a déjà sur sa photo un bateau vide, se retrouve maintenant sur un support qui a complètement viré au vert ! L'effet est des plus étranges, comme on peut le constater ci-dessous (garantie sans retouche).

Les électeurs se rendront certainement compte que ce candidat cache bien son jeu !

Powered by quicksite v 3.9.9j  © 2002-2019 All rights reserved
Logo

Accueil Famille

No Keywords