Rés. 1e tour

Dimanche 13 mars 2011
J'arrive vers 10h45, et je passe au Bureau de vote pour voir si la foule s'y presse. En début de semaine, les journaux s'émouvaient d'une faible participation (pas tellement à Vevey), et l'on imaginait que la participation serait plus importante au bureau du dimanche matin. Ce n'est pas le cas au Panorama: quand j'arrive, il n'y a que les scrutateurs et Jean-Louis qui tient la buvette à la sortie. Je fais quelques photos et, heureusement, il y a un peu de monde qui arrive, me permettant d'avoir une vraie photo.
A l'Hôtel-de-Ville, j'envisage d'aller dans mon bureau pour prendre une clé, mais on attire mon attention sur le fait que, si j'entre, je ne pourrai pas ressortir avant midi, secret du dépouillement oblige. Comme je devrai peut-être aller chercher Maxence à la Maladaire, je reste dehors !

A partir de midi, il y a un petit rassemblement dans l'entrée de l'Hôtel-de-Ville, où se trouve un écran affichant l'état du dépouillement de la Municipalité. Nous sommes nombreux à croire que les résultats définitifs seront disponibles à 14h déjà, et vers 16h30 pour le Conseil. Malheureusement, ce ne sera pas le cas, les listes apparaissant de manière apparemment erratique sur le tableau.
Nous apprenons également qu'il y a énormément de liste manuscrites et sans dénomination, compliquant le dépouillement. On apprend assez rapidement que le taux de participation est à peu près équivalent à celui d'il y a 5 ans, soit environ 34%.
Aussi longtemps qu'on voit apparaître les listes compactes et les listes de partis, l'avance du PS apparaît clairement mais c'est un peu la bouteille à l'encre à partir du 4e rang. Chez nous, Annick réussit remarquablement à conserver le contact avec les deux sortants, ce qui la rassure. Il n'y a pas eu de biffage contre elle sur les listes PS, ce qui est une grande preuve de confiance de la population.

 

En nombre de listes, le PS fait un meilleur score qu'il y a 5 ans: 645 compactes et 218 modifiées, soit 863 listes socialistes, une vingtaine de plus que la fois précédente. Il est vrai que la population a augmenté d'environ 1500 personnes, donc il n'y a pas de réelle progression, même en tenant compte d'un tassement de la participation.
On constate sur les listes modifiées PS que la candidate verte reçoit beaucoup de suffrages, plus que le candidat Vevey Libre (qui est malgré tout bien présent). Et le plus intéressant arrive lorsque nous abordons l'entrée des listes sans dénomination de parti. Il y en a plus de 1'000, soit le quart des votes exprimés ! Cela explique la lenteur du dépouillement.

L'affichage montre l'entrée par bloc de 20 de ces listes. Et l'on constate à vue d'oeil que l'immense majorité de ceux qui ont voulu composer entièrement leur municipalité sans se référer à un parti ont plébiscité les socialistes (50 à 75%), les verts (idem) et Vevey Libre (35 à 50%). La conséquence sur le classement se fait sentir immédiatement: les candidats de la droite sont largués au classement, la candidate verte s'imposant très largement en 4e position et Vevey Libre en 5e. C'est le constat évident que la ville de Vevey est très majoritairement composée d'électeurs de gauche et écologistes, VL étant englobé dans cette vision je pense, à moins que ce soit son caractère non-aligné qui plaise à des gens qui veulent composer eux-mêmes leur liste.

 

Résultats finals du 1er tour

Il est intéressant de considérer le taux de participation, et de le distinguer très précisément dans ses différentes composantes.

Taux de participation global lors de cette élection

4'025 cartes rentrées sur 11'680 électeurs
= 34,46%

Electeurs n'ayant pas voté pour la Municipalité

152

Taux de participation net au 1er tour Municipalité

3873 bulletins

= 33,16%

Bulletins nuls


146 

Taux de participation final au 1er tour Municipalité

3'727 bulletins

= 31,91%

1. Laurent Ballif, Soc
2. Marcel Martin, Soc
3. Annick Vuarnoz, Soc
4. Elina Leimgruber, Verts
5. Jérôme Christen, Vevey Libre

6. Etienne Rivier, PLR
7. Pierre Clément, PLR
8. Jacques Décosterd, PLR
9. Stéphane Molliat, Vevey Libre
10. Yvan Luccarini, Point de départ
11. Michel Berney, Indépendant
12. Werner Riesen, UDC
13. Vladimir d'Angelo, PDC
14. Stéphane Baudin, PDC

 

1'535 suffrages
1'443 suffrages
1'288 suffrages
956 suffrages
918 suffrages

839 suffrages
751 suffrages
729 suffrages
609 suffrages
592 suffrages
563 suffrages
513 suffrages
315 suffrages
231 suffrages

148 voix éparses

La 3e socialiste a donc 332 voix d'avance sur la candidate verte et 370 sur Vevey Libre. Ce dernier dépasse de 79 voix le 1er PLR, 167 le 2e et 187 le 3e. A voir cela, on se rend compte que les 4 premières places sont déjà quasiment attribuées, la droite ne pouvant avoir comme seul espoir que d'empêcher Vevey Libre de rester à la Municipalité. Cela signifie qu'au mieux la droite pourra maintenir sa position antérieure, au pire elle sera éjectée de l'exécutif, ce qui serait une première dans le canton.

L'information très intéressante est à aller trouver dans le tableau qui indique l'origine des suffrages obtenus par les différents candidats.
Ballif: j'ai obtenu 196 suffrages des 218 listes socialistes, 32/53 Verts, 26/71 VL, 17/32 Point départ, 2/6 Indépendant, 17/133 PLR, 4/49 PDC, 1/25 UDC, à quoi s'ajoute 595/1075 sur les listes blanches.
Marcel Martin et Annick Vuarnoz sont moins bien placés que moi dans ces différentes catégories mais dépassent les autres auprès de nos alliés et des listes blanches.
Leimgruber: 53/53 chez les Verts, 109/218 PS, 21/32 Point départ, 21/71 VL, 2/6 Indépendant, 12/133 PLR, 6/49 PDC, 1/25 UDC, 547/1075 listes blanches.
Christen: 62/71 VL, 81/218 PS, 15/53 Verts, 12/32 Point départ, 19/133 PLR, 3/6 Indépendant, 5/25 UDC, 504/1075 listes blanches.
Pour la droite, je relève que Rivier fait 110 suffrages sur 133 listes PLR, Clément 106 et Décosterd 114. A l'interne, les électeurs PLR ont donc plutôt écarté les deux classés devant. Sur les listes de droite, ils ne se départagent pas vraiment. Et c'est sur les'D listes blanches que se fait le classement entre les 3: Rivier 293/1075, Clément 220 et Décosterd 196.
Le score de l'UDC Riesen est très clair, avec 513 voix seulement. Mais, s'il a été combattu par la gauche, il a également été gravement boycotté par la droite. Il n'obtient que 21/133 chez les PLR (à peine plus que moi !) et 7/49 chez les PDC. Ce sera joyeux si la droite essaie de faire front commun au 2e tour...
La dernière leçon (à tous les sens du terme), c'est le score lamentable des deux PDC, qui se traînent en queue de classement: 315 et 231 suffrages. On peut espérer que cela rabattra quelque peu de la vanité ridicule du Président.

 

Au Conseil communal, la répartition est modifiée avec une progression de 2 sièges du "bloc de gauche": 47 sièges contre 40, avec Vevey Libre qui conserve ses 13 sièges au centre. Au sein de chaque bloc, il y a des modifications. A gauche, les Verts gagnent 6 sièges (12), le PS en perd 2 (28) et Alternatives 1 (7). La différence vient de l'existence d'une Indépendante à droite dans le Conseil actuel. A droite, l'UDC gagne 4 sièges (11), alors que le PLR en perd 2 (22) et le PDC 1 (7).
Cette évolution favorable à la gauche, au Conseil également, confirme que les anathèmes lancés par certains ténors de la droite contre la Municipalité en prétendant parler au nom de la population étaient totalement infondés. Vox populi, vox dei.

Powered by quicksite v 3.9.9j  © 2002-2019 All rights reserved
Logo

Accueil Famille

No Keywords